Séminaire interne “AMAZ virtuel”

Jeudi 11 février à 15h

 

« Amérindiens en ville, villes amérindiennes. Reconfigurations spatiales et politiques en Amazonie »

 

Rencontre animée par Élise Capredon, Oscar Calavia et Jean-Pierre Chaumeil 

Résumé: Si les populations amérindiennes d’Amazonie sont réputées vivre dans des espaces forestiers reculés, elles entretiennent des rapports avec les villes de longue date. Qu’il s’agisse des sites précoloniaux densément peuplés que certaines d’entre elles avaient édifiés ou des agglomérations coloniales qu’elles ont souvent contribué à construire, elles ont été confrontées au monde urbain bien avant le XXIe siècle. Au cours des dernières décennies, ces rapports se sont néanmoins intensifiés. À l’instar de la population amazonienne dans son ensemble, la population amérindienne s’est fortement urbanisée. Ce processus ne peut cependant être envisagé comme un exode rural, au sens de déplacement massif et définitif de ces groupes vers la ville. Comme l’ont montré plusieurs chercheurs qui se sont intéressés à ce sujet, il peut prendre la forme d’une installation – souvent non exclusive – dans un centre urbain, mais aussi d’une urbanisation des villages ou encore d’une circulation entre plusieurs espaces incluant des séjours en ville – trois dynamiques elles-mêmes sujettes à de nombreuses variations. Dans le cadre de la journée d’étude « Amérindiens en ville, villes amérindiennes. Reconfigurations spatiales et politiques en Amazonie », nous proposons d’explorer ces différents rapports au monde urbain en nous intéressant aux manifestations concrètes de l’urbanisation, aux représentations qui l’accompagnent, ainsi qu’aux reconfigurations politiques qu’elle provoque.

ANR-17-CE41-0013

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search